LE STRESS SELON Hans Selye

Echelle de Selye

 






 Selon Hans Selye, qui a étudié les interactions entre le corps et le stress, il existe 3 phases d'adaptation au stress: alarme, adaptation, épuisement.

Définition du Stress:
La réponse non spécifique de l'organisme à n’importe quelle demande à laquelle il doit faire face.

Une grande joie autant qu'une grande douleur!
Cela demande une adaptation biochimique identique.

Un effet spécifique est exactement la même chose pour les glandes endocrines qui produisent des hormones pour obtenir des résultats spécifiques pour ajuster le corps au froid ou au chaud par exemple (Homéostasie).


Mais lorsque les ressources de l'organisme sont insuffisantes, il ne peut plus s'adapter correctement à la quantité de stress qu’il doit gérer. L’organisme entre alors dans un cercle vicieux, de l'adaptation à l'épuisement, il n'y a qu'un pas et les conséquences du stress peuvent alors engendre des maladies.





  1. 1) La réaction immédiate (réaction d’alarme) : Le corps réagit à un agent stressant externe avec la surprise, la réponse au phénomène.
  2. Elle se traduit par des phénomènes divers :
  3.  Baisse du métabolisme basal ; hypothermie, hypoglycémie.
  1. 2) La phase catabolique (stade de résistance) : Le corps s'adapte à un stress qui se prolonge dans le temps.
  2. Utilisation des réserves. Elle met en jeu le système de défense. C’est une réaction d’urgence mobilisant l’ensemble de l’organisme pour faire face à une situation menaçante ou perçue comme telle. L’organisme réagit alors très vite et la réaction, qui est à dominance sympathique, entraîne un déséquilibre de sens contraire à celui causé par l’agression. C’est la phase de conflit actif. La personne puise sur ses réserves pour
    maintenir son équilibre (homéostasie).
  1. 3) La phase anabolique : (épuisement des réserves). Le corps n'arrive plus à réagir correctement, il a puisé trop longtemps ou de façon trop intense dans ses réserves et cela peut entrainer une maladie.
  2. Sous la dominance du parasympathique, elle survient quand le conflit est résolu. Cette réponse s’exprime généralement par la fatigue, la dépression, engendrées par la réponse précédente.
    Après l’agitation “pour s’en sortir à tout prix” vient l’effondrement : c’est la phase de récupération, de convalescence. L’organisme est tout entier occupé à l’effort nécessaire pour retrouver son équilibre initial.4) MAIS si l’organisme ne parvient pas à résoudre sa crise, à solutionner son conflit, il finira par mourir d’épuisement (stade d’épuisement) ou par inadvertance (par exemple, obsédé et épuisé par son conflit, il ne verra pas le bus qui arrive et traversera quand même la route…).


 Comprendre ces étapes, peut nous amener à changer des habitudes de vie, apprendre à gérer le stress par divers moyens, pour éviter de puiser dans les réserves.
Le Biofeedback scio permet de ré-entrainer le corps par des fréquences envoyées grâce à la bio-résonance.

Le SCIO va s'adapter à la situation personnelle de l'individu au moment présent pour donner des conseils sur le plan alimentaire, des exercices physiques, des respiration en conscience, ou/et avec le bol d'air jacquier, des compléments alimentaires pour soutenir le corps ou le stimuler.





















Articles les plus consultés